La course aux voitures autonomes

Mardi 13 juin, Tim Cook, le patron du groupe Apple a affirmé ouvertement lors d’une interview à Bloomberg Television, que la firme se concentrait sur “les systèmes de conduites autonomes”. Il considère que ces systèmes sont “une technologie clé fondamentale” pour notre futur. Selon lui, le développement des voitures autonomes est de loin le plus important des projets d’intelligence artificielle.

On sait que le groupe Apple, discret sur le sujet jusqu’à lors, commençait sa transformation dans ce domaine notamment avec l’investissement l’an dernier d’1 milliard de dollars dans la société chinoise de chauffeurs privés Didi (concurrent d’Uber).

Pourquoi se lancer dans les véhicules autonomes? Aujourd’hui, les populations urbaines souhaitent optimiser le plus possible le temps passé dans les transports, les citadins préfèrent des voitures sûres et moins polluantes. Avec les voitures autonomes électriques, fini les heures passées au volant dans les bouchons, l’usager pourra vaquer à ses occupations sans se préoccuper de la route en toute sécurité, et à bord d’un véhicule non polluant.

L’un des enjeux de la Smart City est d’arriver à réduire ce parc automobile polluant les grandes agglomérations. On estime que dans une vingtaine d’années, la planète comptera 1,7 milliard de voitures, les 2/3 en milieu urbain.

Avec les véhicules autonomes électriques et des sociétés de chauffeurs privés comme Lyft (qui développe se nouveau marché), l’espace urbain sera plus dégagé et l’air moins pollué.

Nous devrions voir apparaître les premières voitures autonomes d’ici 2020, ça se rapproche !