La livraison connectée…

La guerre technologique que se livrent les deux géants de l’e-commerce mondial, Amazon et Alibaba, se poursuit à grands renforts d’Intelligence Artificielle et de robotisation. Ces dernières semaines ont vu Alibaba annoncer de nouvelles avancées dans le domaine de la livraison. Ainsi le robot autonome « CaiNiao G Plus » est entré en phase de test dans les entrepôts du géant chinois et promet de livrer à une vitesse de 15 km/h n’importe quel type de colis. Ce G Plus est, par ailleurs, équipé d’une technologie de reconnaissance faciale qui garantit que le destinataire est la seule personne susceptible de réceptionner le colis.

Ce résultat spectaculaire est le fruit d’une intense collaboration entre Alibaba et la société chinoise RoboSense, qui s’est spécialisée dans l’équipement des véhicules autonomes. La technologie Lidar travaille sur le mapping en 3D des environnements en temps réel et permet ainsi d’identifier tous les obstacles et d’affiner le parcours du véhicule. Par exemple, le robot ralentit quand il détecte une présence humaine sur sa route.

 

Pour réduire les coûts…

Les deux acteurs sont particulièrement fiers d’annoncer que cette nouvelle vision de la livraison réduira les coûts, un point très sensible dans le business model des places de marché. Les tests sont d’abord réalisés pour des missions diverses, y compris la livraison de plats cuisinés commandés en ligne. Pour compléter son offre Alibaba propose aussi aux particuliers d’installer des « box intelligentes », sorte de nouvelles boites à colis connectées qui informe en temps réel son propriétaire de la réception d’un colis, ne s’ouvre qu’à lui via la reconnaissance faciale. Elle permet même de tenir au chaud une pizza ou un hamburger !

 

Et pour sécuriser le processus de livraison !

Au delà de cela, Alibaba intègre de plus en plus la reconnaissance faciale dans ses offres pour individualiser mais aussi sécuriser l’expérience client. On connaissait déjà AliPay qui permet à de millions de chinois de payer d’un simple sourire, via par exemple une opération croisée avec l’enseigne de fastfood KFC. Aujourd’hui le match entre les USA et la Chine se joue d’abord sur le terrain du commerce augmenté et de l’intégration des technologies dans la vie des consommateurs à toutes les étapes de leur vie. C’est un combat intense dont nous sommes peut-être un peu trop les spectateurs…

 

Les robots, l’avenir pour la livraison

La connexion entre les humains et les robots est en marche. La livraison des biens et objets de consommation va progressivement s’automatiser et permettre cette rencontre utile. Passer sa commande, la payer et la recevoir de manière parfaitement sure sont des exigences du consommateur du futur ; mais ce sont aussi des garanties recherchées par les commerçants de l’internet. Nous n’en sommes qu’au début de l’aventure ! Les robots vont très prochainement envahir les espaces commerciaux et parcourir les rues (ou l’espace aérien – Cf les drônes) pour nous délivrer ce que nous voulons.

Alibaba est un acteur très innovant et qui investit massivement dans des coopérations intégrant l’IA. Mais il n’est pas seul en Chine. D’ailleurs, on apprend que son concurrent local JD.com va inaugurer rapidement un entrepôt entièrement robotisé capable de traiter quelque 200 000 commandes par jour (il ne compterait plus que quatre humains au total pour gérer l’ensemble) ! Impressionnant ! Espérons que l’Europe prendra aussi sa part au développement de la robotisation du commerce.