Apple utilise la robotique à des fins écologiques

Daisy, le robot recycleur d’Apple

C’est au doux nom de Marguerite que le robot d’Apple répond. Une référence incontestable à l’environnement.

Tandis que l’on compte 5000 Apple Store à travers le monde, l’entreprise à la pomme veut multiplier par 4 le nombre de ses sites de recyclage. Pour le moment, on ne dénombre leur présence qu’aux Etats-Unis et aux Pays-Bas*.

Les iPhones récupérés sont envoyés dans ces ateliers. Daisy les désassemble ensuite afin de séparer les parties fonctionnelles et les réutiliser par la suite.

En chiffres, ça donne plus de 7,8 millions d’appareils Apple reconditionnés, soit l’équivalent de plus de 48.000 tonnes métriques de déchets électroniques. Des chiffres faramineux atteints grâce à ce robot recycleur. Daisy est en effet capable de désassembler 1,2 million d’appareils par an, soit 200 appareils par heure.

 

Apple, une entreprise écolo ?

C’est dans cette optique environnementale et écologique que Lisa Jackson, Vice-Présidente Environnement, Politique et Initiatives sociales d’Apple a déclaré « Le recyclage avancé doit faire partie intégrante de la chaîne logistique et Apple est en train d’ouvrir la voie pour toute l’industrie ».

Pour Apple, c’est l’occasion de récupérer des matières premières comme le cobalt ou l’étain. L’entreprise est ainsi la 1ère à avoir instaurée un système de recyclage en circuit fermé. Par ailleurs, la firme a presque réduit son empreinte carbone de moitié dans la production d’appareils électroniques.

Ainsi pour améliorer ses techniques de tri, désassemblage et de broyage, Apple a décidé d’investir dans un laboratoire spécialisé en robotique et deep learning afin de devenir plus performant et plus rapide dans le traitement du matériel reconditionné. Ce laboratoire réunit des experts composés d’ingénieurs employés chez Apple et d’universitaires.

Elle a également lancé un programme de recyclage et de remplacement de batterie pour tous ses produits.

Apple a sans conteste amélioré ses performances en matière d’utilisation des ressources par rapport à l’année précédente. La marque s’engage pour l’environnement et tient à le faire savoir.

 

Mais pourquoi un tel engouement pour l’environnement ?

Loin de nous l’idée de douter de la bonne foi de ce géant de l’informatique. Ses produits s’arrachent toujours autant en magasin. Cependant, il est important de rappeler que les efforts d’Apple arrivent au moment où les soupçons d’obsolescence programmée ont mis à mal la confiance du grand public envers l’entreprise.

L’autorité italienne de la concurrence a d’ailleurs récemment condamné les entreprises Apple et Samsung pour ce motif. Reste à vérifier si ce cette affaire qui date d’octobre 2018 peut faire jurisprudence à l’international…

 

A lire également : SUEZ s’implique dans le développement de la smart city

*(Si vous n’habitez pas ces deux pays, il vous est également possible de participer à ce grand projet de recyclage. Il vous suffit de rapporter votre iPhone dans un Apple Store ou de suivre la procédure de renvoi sur le site de la marque).