Les innovations 2018/2019 qui vont transformer la smart city

Le secteur de la santé représente une manne pour tous les chercheurs de renom. Si les financements ne sont pas toujours au rendez-vous, la notoriété et le challenge lié à la découverte restent des motivations efficaces pour voir le secteur apporter chaque année son lot d’innovations.

  1. Les gouttes ophtalmiques

On commence la liste avec des gouttes correctives confectionnées sur-mesure et sur ordonnance. Le liquide des gouttes se compose de nanoparticules qui vont combler les fissures de la cornée. Cette innovation devrait rendre service à bon nombre de myopes et hypermétropes légers. En effet, en remplacement des lunettes, les gouttes assurent plus de confort que les lentilles de contact.

Pourtant, la filière ophtalmologique avait déjà fait un bond de géant avec la très controversée chirurgie laser. Cependant, il semblerait que les inconvénients soient trop nombreux. La peur liée à l’irréversibilité du laser reste omniprésente et le risque d’effets secondaires trop dangereux.

A noter que les gouttes ne peuvent assurer une correction définitive dû au frottement chronique des paupières et au liquide lacrymal. Les chercheurs israéliens qui travaillent dessus n’en étaient qu’à la phase de test en 2018. Des évolutions sont donc à prévoir.

  1. Un ongle connecté pour surveiller l’état de santé

De précédentes recherches ont démontré l’utilité de la force de préhension comme indicateur de l’état de santé pour de nombreuses maladies. On parle de force de préhension pour déterminer la force de l’avant-bras dans la saisie d’objets. Cet ongle connecté aura donc pour but de répertorier et analyser les mouvements effectués par le patient et prévenir d’éventuelles maladies.

Un petit appareil sans fil dispose des capteurs sur l’ongle afin d’en mesurer les mouvements qui sont transmis à une montre ou un smartphone connecté. Une intelligence artificielle analyse ensuite les données pour établir une base de référence.

Des modèles d’apprentissage ont d’ailleurs déjà fait leurs preuves pour suivre l’évolution de la maladie de Parkinson.

  1. La brosse à dents connectée

Ce qu’on appelle plus communément une brosse à dents intelligente permet de surveiller la régularité du brossage. Si le marché voit ces nouveaux produits depuis quelques années émerger sur le devant de la scène, on attend de 2019 l’explosion du phénomène. On pourra citer en exemple les gammes Oral B Smart et Genius, Colgate E1, Philips Diamond Clean ou Xiaomi.

Dotée de capteurs sensoriels et avec une application dédiée, la brosse à dents peut recenser toutes les irrégularités du brossage et même définir un parcours de brossage adapté.

Son utilité n’a plus besoin de preuves. Imaginée et recommandée par les dentistes, la brosse à dents prévient les caries et préserve l’hygiène bucco-dentaire. Aujourd’hui considérée comme un gadget hors de prix, elle va très bientôt devenir l’indispensable de la salle de bains.

  1. Le transport d’organes par drone

Le drone est effectivement un objet plébiscité pour le transport. Le secteur médical s’y intéresse car il ne nécessite pas la réquisition d’employés supplémentaires et n’est pas soumis aux contraintes terrestres. En revanche, limité par la régulation de l’espace aérien environnant les villes, il reste un choix premium pour cette solution. Plus petit et plus rapide, c’est l’outil idéal pour transporter un organe humain dans les conditions strictes auxquelles doit répondre le processus de transplantation.

En 2018, des tests ont eu lieu dans la ville de Baltimore sur 14 trajets avoisinants les 5 kilomètres. Avec une vitesse maximale de 67,6 km, l’essai a affiché une belle réussite. En effet, le rein utilisé s’est stabilisé autour de 2,5°C, température recommandée pour les transplantations.

D’autres recherches sont actuellement en cours dans différents domaines. D’autres sont abandonnées ou mises en pause comme notamment les tests sur les lentilles de contact pour contrôler la glycémie. Ces tests même peu concluants laissent présager un avenir certes meilleur mais de plus en plus connecté avec nos smartphones. Un monde où l’intelligence artificielle ne sera plus un choix mais bel et bien indispensable pour sa vie de tous les jours.

A lire également : ADN et origines : peut-on prendre ces tests à la légère ?