Franprix – Glovo : la course à la livraison

Franprix est un acteur de la distribution de proximité. Comme tous ses confrères, l’enseigne est soumise à une rude pression avec l’adoption du standard imposé par Amazon Prime. Le géant du e-commerce a révolutionné le monde de la livraison en proposant des délais allant de 5 jours ouvrés au soir-même ! Pour rester compétitif, Franprix travaille depuis 2016 sur un partenariat avec Glovo, une start-up espagnole née à Barcelone en 2015.

 

Monoprix, principal concurrent

Celle-ci vient d’annoncer une deuxième levée de fonds record de 115 millions d’euros pour accompagner son développement et rivaliser avec Deliveroo et Uber Eats en Europe.

Cependant, livrer les clients en une heure à Paris n’est plus un atout majeur pour le client puisque Monoprix collabore aujourd’hui avec Amazon. Autre argument de taille : la création de son nouveau service, Monop’Easy. Ce service permet de vivre une expérience proche d’Amazon Go pour éviter de faire la queue aux caisses. Faire ses courses et être livré plus rapidement sont désormais des attentes de tous les consommateurs.

 

Comment Glovo et Franprix vont-ils faire évoluer leur offre de livraison commune ?

L’appli est l’outil qui va révolutionner le marché pour les clients mais aussi pour les coursiers chargés de les livrer. Ils tiennent une place importante au sein de la start-up. Celle-ci promet d’ailleurs à ces travailleurs indépendants : « une façon agréable de travailler et de passer du temps avec les autres ».

Car si le trajet est de la responsabilité des coursiers Glovo (les « glovers »), il n’est plus question qu’ils fassent eux-mêmes les courses pour le compte du client. On est désormais bien loin du concept de départ imaginé par Franprix. La perte de temps dans l’exécution des tâches en est la principale raison. Maintenant, c’est à l’équipe en magasin de rassembler la liste des produits commandés.  Ainsi, le livreur n’aura plus qu’à la retirer à l’horaire prévu et à foncer vers le lieu de livraison indiqué par l’appli.

 

Objectif : optimiser l’expérience de livraison

Les deux conditions indispensables à la pérennité du projet restent :

  • la précision (en termes de géolocalisation)
  • et la rapidité de transmission des informations (entre le client, le magasin et le livreur).

Si l’humain est sollicité à chaque étape de validation du parcours, la technologie embarquée devra être d’une fiabilité sans faille. C’est d’ailleurs pourquoi Glovo compte recruter 100 ingénieurs dans les mois à venir. Oscar Pierre, l’un de ces fondateurs explique vouloir « optimiser [sa] plate-forme et offrir le meilleur service du secteur aux livreurs, aux utilisateurs et aux commerces et ainsi devenir l’application de livraison de référence ».

De même pour Cécile Guillou, Directrice Générale Executive de Franprix, qui fait preuve d’un bel optimisme en affirmant que « ce partenariat renforce la présence de notre enseigne sur le marché de la livraison à domicile. » 

 

A lire aussi : Livraison en 30 minutes par CDiscount : Analyse d’une performance logistique