Une plateforme sécurisée pour la gestion des objets connectés

Sécuriser notre identité est devenu essentiel dans le monde dans lequel nous vivons. Idemia est une entreprise française leader mondial de l’identité augmentée. Elle emploie 13.000 personnes pour un chiffre d’affaires atteignant 3 milliards d’euros. Rendre nos parcours quotidiens à la fois fluides et sûrs est la mission de cette société, qu’il s’agisse des institutions financières ou des aéroports.

Notre identité n’est plus simplement inscrite dans un fichier national ou portée par un document officiel. Elle est aujourd’hui ce qui déverrouille notre smartphone, valide nos paiements, nous autorise à franchir certains portillons, etc…

Centraliser et sécuriser les données

CapGemini, de son côté, est un acteur fort de la transformation numérique et de l’accompagnement des entreprises. Son rapprochement avec Idemia vise en priorité au développement d’une plateforme unique. Celle-ci relira tous les objets connectés avec un très haut niveau de sécurisation des accès et des données. La sécurité des données informatiques reste un sujet majeur pour les entreprises. Cependant, elle l’est aussi pour tous les fabricants d’IoT.

Pour une application de santé, par exemple, l’échange d’informations vitales offrira aux médecins une plus grande flexibilité́ dans la prise en charge de leurs patients. Les médecins pourront prendre en conséquence des décisions plus judicieuses. L’utilisation d’IoT authentifiés et chiffrés, et l’accès à des flux de données sécurisés sur la plateforme  les y aideront.

Une collaboration entre Idemia et CapGemini est-elle vraiment nécessaire ?

Idemia combine dans son savoir-faire technologique, les apports de l’Intelligence Artificielle, de la biométrie et de la cryptométrie. La société propose ainsi les meilleures garanties de sécurisation des accès.

De son côté, la plateforme ouverte proposée par CapGemini, s’entend à une échelle industrielle. Elle relie les objets connectés de toute sorte, afin de centraliser la data. “Nos solutions sont complémentaires en matière de sécurité. CapGemini a une expertise autour du cloud. De son côté, Idemia a une bonne connaissance des appareils physiques et apporte sa chaîne sécurisée de bout-en-bout”, explique Jean-Pierre Petit, directeur du digital manufacturing de CapGemini.

Même enthousiasme chez Idemia, lorsque Yves Portalier, Vice-Président en charge de l’activité IoT, déclare : « Nous sommes ravis de joindre nos forces à celles de CapGemini, d’autant plus que nos savoir-faire sont très complémentaires. Propulsé par la solution M-Trust, Idemia apporte son expertise reconnue à CapGemini dans le but de proposer de nouveaux services de sécurité à l’ensemble de ses clients quelques soient les secteurs d’activité. »

Pourquoi la solution M-Trust est-elle différente et plus sure ?

D’après Idemia, M-Trust attribue à chaque objet, sa propre identité. Elle est parfaitement sécurisée dans le système et partagée avec le serveur. L’authentification de l’objet est alors unique et évite toute tentative de clonage. Un cryptage de très haut niveau garantit la confidentialité des informations échangées via l’objet et la bonne exécution des ordres qu’il reçoit. On imagine bien que l’enjeu est crucial lorsque l’objet en question peut être un pacemaker, un glucomètre, ou même une caméra de surveillance.

 

 

La protection de la data contre toutes attaques et toute duplication nécessite de gros moyens. La mise en place de plateformes parfaitement sécurisées va permettre à toute organisation exploitant des objets connectés de se relier et de stoker leurs données, en toute confiance et sans aucun risque pour les utilisateurs finaux. C’est d’ailleurs cette confiance qui accélère la découverte de nouveaux usages et améliore la vie de tous.

A lire également : Les américains sont-ils encore maîtres de leur sécurité ?