Sea, hack and sun… 3 conseils pour veiller à vos informations personnelles pendant les vacances

La majorité des cyber-attaques arrive par la voie des emails. Pendant la période estivale, on constate même une augmentation d’emails frauduleux concernant des offres de voyages.

 

1.     Les réseaux sociaux ne sont pas vos amis !

Selon une étude britannique et un reportage de BFMTV.com, 10% des utilisateurs des réseaux sociaux estiment avoir été victimes d’un vol ou d’un crime à cause de leurs publications.

Votre vie est privée mais la divulguer sur vos réseaux sociaux la rend publique. Il ne faut pas sous-estimer le travail de recherche des hackeurs. Ces derniers n’hésitent pas à emprunter le logo des compagnies dont vous êtes client, à utiliser le même texte que ceux qui pullulent dans votre boîte mail.

Même de simples photos de vacances (comme celles de vos billets d’avion) constituent un indice de trop pour les hackeurs.

Révéler les dates de départ de vos vacances, c’est donner les clefs à des éventuels cambrioleurs.

En effet, un hackeur peut adapter son mail en fonction des informations trouvées sur internet, et c’est aussi valable si vous annoncez vos prochaines vacances.

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) recommande d’ailleurs une extrême prudence concernant la publication des photos où l’on pourrait identifier votre lieu de résidence pendant vos vacances.

 

2.     Un message d’absence en dit déjà trop

Vos messageries professionnelles peuvent aussi être la source d’informations précieuses qu’il serait préférable de ne pas divulguer.

En effet, combien parmi vous a déjà programmé un mail automatique d’absence lors de ses congés ?

C’est le signal tant attendu par les cybercriminels pour mener à bien leurs attaques. Car il est rare de constater qu’une entreprise remplace un employé pendant ses congés.

Le message d’absence est l’alerte qui indique aux fraudeurs quand lancer leurs attaques. Un responsable systèmes pourra par exemple avertir bien malgré lui l’absence de mise à jour de logiciels et la fragilité de tout un système informatique.

 

3.     Ne travaillez pas pendant vos vacances !

Conseil simple et clair … et pourtant, combien d’entre vous se sentent obligés de consulter leurs mails sur leur portable « juste pour le lire », « juste pour se tenir informé/e ».

Gardez en mémoire qu’une attaque d’hameçonnage a 3 fois plus de succès sur un téléphone que sur un ordinateur !

La raison est simple, le smartphone n’est pas l’outil le plus adapté à la consultation de mails, à plus forte raison s’ils sont professionnels. En effet, leur lecture réclame une attention que l’on n’est pas prêt à accorder en situation de mobilité ou hors du cadre de travail.

Redoublez de vigilance lorsque l’on utilise son portable ne doit plus être un conseil mais une habitude à prendre.

 

4.     Ordinateur/Wi-Fi public, faîtes une croix sur votre vie privée

Si vous n’étiez pas au courant, prenez-le comme une vérité absolue : les sessions privées sur les ordinateurs publics ne vous protègent pas de tentative d’hameçonnage.

De plus, ces ordinateurs ont plus de chances d’être contaminés par des enregistreurs de frappe (keyloggers) ou tout autre logiciel malveillant. Ce sont des ordinateurs publics donc plus susceptibles d’abriter des virus. De plus, les cybercafés ne bénéficient pas d’un service de sécurité informatique aussi pointu que celui de votre entreprise.

Par analogie, la connexion au réseau wifi-publique est tout aussi dangereuse. Ici, ce sont vos conversations et communications peuvent être espionnées et enregistrées à votre insu. Les wi-fi de vos hôtels, ceux des aéroports sont tout autant de sources non fiables et de réseaux sécurisés à un niveau qui peuvent laisser autant de portes d’entrée à d’éventuels hackeurs.

Mais que cet article ne gâche pas pour autant vos vacances ! A la rédac’, nous vous laissons sur ces quelques conseils afin de profiter pleinement d’un repos annuel bien mérité…

AVANT

  • Vérifier comment bloquer/géolocaliser votre téléphone portable en cas de perte ou de vol
  • Créer une adresse mail spécifique pendant vos vacances pour éviter de donner votre mail personnel à votre arrivée à l’hôtel, pour réserver vos loisirs.

N’oubliez pas : votre adresse mail fait partie intégrante de ce qu’on appelle aujourd’hui l’identité numérique !

  • Rester vague dans vos messages d’absence, il vaut mieux ne pas en dire assez qu’en révéler trop !
  • Faire un back-up des informations/documents avant le départ en vacances.
  • Vous êtes une entreprise ? Vous pouvez empêcher vos employés d’accéder au réseau professionnel depuis un ordinateur non identifié ou une connexion publique. A vous de prendre les mesures.

PENDANT

  • Eviter d’exposer vos vacances sur les réseaux même si vous êtes impatients !
  • Utiliser un VPN sur son smartphone, c’est possible ! Et ce n’est pas si cher : 4€/mois pour certains !

Comme avec votre ordinateur, ce système permet de crypter vos communications, vous assurant ainsi une sécurité supplémentaire.

 

A lire également : La sécurité de vos données, ce détail indispensable pour vos voyages