Et si la mobilité multimodale était accessible à tous ?

La Société Générale est l’actionnaire majoritaire de ALD Automotive, un groupe présent dans 43 pays dans le monde dont la mission est de proposer des solutions de mobilité. Alors pourquoi pas aussi en Finlande ? Après avoir tenté l’expérience du « lab », ALD a redéfini sa stratégie d’innovation en créant récemment un « Innovation Center ». Comme l’indiquait Vanessa Govi, la directrice digitale et marketing France,

« nous travaillons désormais beaucoup en termes de design thinking et de minimum viable product, ce qui nous permet de tester l’appétence pour un produit. »

Découvrir des solutions innovantes peut se faire pays par pays, avant de passer à une étape industrielle mondiale. C’est ainsi que ParkBob (parking numérique) est d’origine autrichienne, que Mobeelity s’occupe d’assistants de mobilité et que Vinli, une autre jeune pousse s’intéresse aux véhicules connectés.

 

Une start-up finlandaise qui mérite une attention particulière

Mais dans le domaine de la mobilité globale, c’est du côté d’Helsinki que se développe une start-up finlandaise qui mérite une attention particulière. MaaS Global (Mobiliy as a Service), a mis au point une Appli dénommée Whim, qui pourrait bien changer nos comportements et notre façon de « consommer » de la mobilité. Certes la capitale finlandaise teste déjà des mini-bus autonomes (qui sont d’ailleurs fabriqués en France) mais cette fois il s’agit d’un projet plus global : proposer un abonnement qui autorise le souscripteur à utiliser tous les moyens de transport disponibles dans une ville : voiture, transports en commun, taxis et même vélos ou scooters !

 

Quel est le pari économique de cette entreprise audacieuse ?

En analysant la data émise par nos déplacements urbains, il devient possible de cartographier ces derniers et de simuler leur impact en termes de coût pour un individu. Et la promesse devient alors de lui fournir un abonnement couvrant tous ses besoins pour un peu moins de 500 euros par an ! Whim propose 3 niveaux d’abonnement dont le premier est accessible en gratuité avec des choix de transports payant (taxi, voiture, etc) et permet aux utilisateurs de se familiariser avec le service et de visualiser leurs frais réels. L’Appli devient la plateforme unique de déplacement et enregistre ainsi tous nos mouvements en ville. Une aubaine pour, à la fois les constructeurs ou loueurs de véhicules en tout genre mais aussi pour les villes et les services associées. On ne sera pas très étonné d’apprendre que Sixt, Toyota, mais aussi les sociétés de taxi sont les partenaires opérationnels de Whim. Ces sociétés sont également à la pointe de l’innovation et se doivent d’imaginer d’autres usages pour l’avenir.

La mobilité accessible à tous

Pour ceux qui dépensent plus de 500 euros par mois dans l’acquisition et l’entretien d’un véhicule servant principalement en ville, on imagine que Whim peut les séduire facilement. A la condition tout de même, que sauter d’une voiture louée à un vélo en libre-service soit aussi fluide que l’UX de l’Appli le suggère ! Nous sommes de plus en plus mobiles, et les moyens de nous transporter se multiplient. Nous donner l’opportunité d’une consommation parfaitement adaptée au contexte et réduire à minima nos contraintes, est ambitieux mais particulièrement attractif. Nous quittons progressivement un monde où être mobile signifiait être propriétaire d’un moyen de transport, pour un monde nettement plus équitable ou la mobilité devient accessible à tous et à chaque instant.

A découvrir également : La mobilité du futur est-elle un enjeu de société ?