Assurer la sécurité via les portables : l’expérience WaryMe

La sécurité grâce à notre mobile

Alerter les populations sur leurs lieux de vie en cas de menace, est une nécessité absolue dans ces temps marqués par des accidents ou des attentats effrayants. Mais qui donne l’alerte et comment est-elle répercutée localement à toutes les personnes concernées ? Plus précisément encore, comment ne pas créer de panique générale là où le risque est nul parce que trop distant de la menace réelle ?

La sécurité : un test en mode agile

Une jeune société rennaise tente de relever ce défi et teste actuellement sa solution en situation. Près de 2000 personnes réunies chaque jour sur un campus de 17 hectares participent ainsi à l’évaluation et à l’amélioration d’une App créée par WaryMe. De nombreux cas de danger servent de mise à l’épreuve des populations et valident l’efficacité du système.

Quel est son principe ?

D’une part, les personnes doivent être connectées à une App, et d’autre part, il est indispensable de pouvoir les géolocaliser précisément dans les « locaux » ou sur une carte détaillée des établissements sécurisés. Chacun peut via cette App devenir un lanceur d’alerte en indiquant instantanément sa position. Par exemple, une intrusion dans le bâtiment A de l’entreprise sera signalée d’abord aux décideurs dont le responsable de la sécurité, puis le cas échéant et à leur seule initiative, signalée à tous les personnels à proximité du déclarant. Ce dispositif de gestion de crise s’appuie sur un déclenchement d’alerte hyper simplifié puisqu’un simple appui sur un bouton ou même le fait de secouer le smartphone suffit. Notons que le déclarant est identifié comme toute la communauté présente sur les lieux et reliée à l’application.

« En cas de menace, notre solution permet de prévenir et de donner rapidement des informations aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur », explique Boris Berger, l’un des cofondateurs.

« Nous avions envie de retourner sur le terrain (ils étaient tous deux ingénieurs dans des grands groupes industriels français) pour répondre aux besoins des entreprises. Le secteur de la sécurité est en plein chamboulement, les frontières entre la sécurité publique et la sécurité privée bougent »

« Et surtout, la technologie a énormément progressé. Les téléphones portables de dernière génération permettent désormais d’imaginer des solutions de sécurité simples d’utilisation. »

WaryMe permet aussi d’enregistrer l’ambiance sonore et par extension, les conversations autour du ou des déclencheurs d’alerte. D’autres pistes d’amélioration sont à l’étude, et la jeune pousse vient d’intégrer l’incubateur Plant 4.0 mais aussi Generate, la cinquième promotion du programme d’innovation du Gicat (le groupement des industries de défense et de sécurité terrestre et aéroterrestre).

 

Découvrez également cet article : « Alerte des populations – Qui peut alerter et comment ? »