Suez recherche et développe des solutions IoT en faveur de l’environnement

Dans une interview donnée récemment au magazine L’Usine Digitale, Pierre Andrade, directeur du digital de Suez pour la France, évoque sa croyance dans le développement des objets connectés et l’arrivée de la Smart City.

Suez est un acteur mondial de la distribution et du traitement de l’eau. Cette entreprise est naturellement impliquée dans l’optimisation de cette ressource. Et ce, même si les Cassandre prédisent sa raréfaction sur notre planète dans un proche avenir.

Suez, entreprise connectée

Aujourd’hui, l’industriel déploie ses compteurs connectés ON’connect™. Il propose d’ailleurs aux collectivités d’en tirer les meilleurs bénéfices. Le groupe annonçait dans un communiqué de presse du 31 janvier 2019 avoir déjà franchi le seuil des 4 millions de compteurs connectés installés (dont 2,3 millions en France). Par ailleurs, Suez a lancé deux applications ON’connect™ Tourism et ON’connect™ Generation. Elles exploitent les données recueillies par les compteurs pour mieux analyser et accompagner l’activité des habitants d’une ville.

Les données, c’est la clé

Ainsi par exemple, Biarritz pourra adapter la récupération des ordures et déchets. L’analyse tient compte du taux d’occupation des logements lors des périodes de forte fréquentation. La ville pourra aussi surveiller le « rituel » quotidien de la toilette pour des personnes âgées ou atteintes d’une maladie d’Alzheimer. Elle visualisent instantanément la consommation d’eau

Ce projet est d’ailleurs en phase de test à Nice. Comme le précise Pierre Andrade, « A l’origine, ces compteurs intelligents devaient simplement nous permettre de détecter les fuites, d’améliorer l’expérience client et d’instaurer une facturation en temps réel. Ils nous ont finalement conduits à repenser l’usage que nous faisons des données. »

Une volonté écologique à l’origine de l’innovation

D’autres applications verront sans doute le jour prochainement. Ils suivront ainsi la direction du tout digital que le groupe a choisi. ON’connect™ Coach est le dernier exemple. Cette application est destinée aux particuliers pour leur permettre d’améliorer constamment la gestion de leur consommation d’eau chaude ou froide.

En test à Valenciennes et Dunkerque, ON’connect™ Coach prodigue des conseils et des comparatifs de consommation avec les foyers proches. En plus, elle assure un suivi et s’occupe de la répartition selon les usages de la consommation d’eau (eau chaude sanitaire, arrosage, fuite …).

« ON’connect™ coach est une solution inédite pour maîtriser les consommations d’eau dans l’habitat. Cette innovation complète notre gamme de solutions ON’connect™ qui s’appuie sur le digital pour apporter de nouveaux services aux collectivités et aux usagers et construire ensemble une ville durable » déclare Marie-Ange Debon, DGA Groupe France, Italie & Europe Centrale.

Objectif 0 déchet

En matière d’IoT, Suez n’en reste pas aux usages domestiques ni à la consommation d’eau. L’utilisation de capteurs est efficace également pour détecter le niveau de remplissage des dépôts volontaires de cartons ou de verres. Les municipalités les déploient pour faciliter le tri et le recyclage des déchets. Enfin, Pierre Andrade rappelle que « la gestion des réseaux d’eau potable et d’assainissement constitue un élément clef de nos travaux actuels en IoT.

Notre solution Quality Monitoring permet par exemple de surveiller en temps réel la qualité de l’eau potable dans les réseaux de distribution. Elle mesure divers critères pour surveiller la composition physico-chimique des eaux et adapter le taux de chlore. »

Il existe de nombreux usages à imaginer encore autour des objets connectés pour une meilleure gestion des ressources et des villes. Suez investit dans la recherche et le développement de nouvelles solutions, notamment la prévision des débordements d’eau de pluie. L’objectif est d’éviter la construction de bassins de rétention supplémentaires en région parisienne.

 

Suez et d’autres grands industriels peuvent porter l’innovation du monde digital dans nos villes. Cet engagement est nécessaire pour une meilleure gestion de nos activités et de nos ressources afin de préserver un avenir heureux aux générations de la Smart City.

 

A lire également : Smart city : où en sont les villes intelligentes en France ?