La Transformation digitale, un fragile équilibre

D’après une large étude menée par Cap Gemini, le futur de la digitalisation de l’industrie repose sur un fragile équilibre entre deux priorités :

  • Le recours au digital en tant que technologie pour élaborer et mettre sur le marché plus rapidement les nouveaux produits.
  • L’investissement dans de nouveaux produits intelligents, susceptibles de générer de nouveaux revenus via le service.

On notera que 92% des entreprises en croissance, ont déjà mis en place une division digitale mais aussi des KPI pour suivre l’évolution des progrès réalisés. Cependant près de 60% des industriels disent rencontrer des difficultés pour assurer la digitalisation des process de fabrication sur l’ensemble du cycle de production.

Une Transformation digitale connectée

Ce qui ressort comme un enjeu essentiel pour le secteur industriel, c’est l’obligation de connecter tous les nouveaux produits.  En effet 47% des entreprises pensent ainsi que leurs futures productions seront des objets intelligents. Elles voient dans cette contrainte, dictée par le monde digital, une opportunité de croissance et de meilleure rentabilité de leur business. Encore faudrait-il que les entreprises soient capables d’exploiter les données que leurs objets recueillent auprès de leurs clients (consommateurs ou entreprises). Car l’intégration de la technologie et l’exploitation des données posent de sérieux problèmes de ressources aux départements R&D de l’industrie. Or, si l’on en croit cette étude, la performance des entreprises est déjà fortement corrélée à leur bon usage de la data.

L’analyse de la Data, un des enjeux de la transformation digitale

Analyser la data produite et stockée par les objets connectés est en passe de devenir un impératif, au moment même où l’on assiste à l’explosion du volume de données produites par les activités de l’Homme. Les entreprises qui ont compris cet enjeu et l’ont intégré dans leur business model sont en train de prendre une avance considérable, qui peut leur assurer un avantage compétitif durable sur leur marché. Elle tire profit de la data en extrayant les insights décisifs et innovants pour leur future production (à noter que le plus souvent les signaux faibles débouchent sur les innovations les plus fortes). Il y a fort à parier que cette tendance va accroître les différences de compétitivité entre les entreprises “smart” et les autres.

Un axe de compétitivité

Permettre à des entreprises partenaires d’améliorer leur capacité à produire puis à analyser des données provenant de leurs clients, peut aussi être une offre pertinente dans un contexte de compétition mondiale. On comprend d’ailleurs que les GAFAM ou les BATX (version chinoise) soient les plus actives dans le financement ou le rachat des start-ups qui ont cet objectif, que ce soit dans les domaines de la mobilité, de la santé ou même de l’éducation.

Source : Etude Cap Gemini sur 1000 dirigeants d’entreprises industrielles provenant de 9 pays.Le marché des objets connectés devrait atteindre 685 milliards de $ en 2020.